23e anniversaire de l’assassinat de Saïd Mekbel

94

Marche silencieuse des étudiants

Des étudiants de l’université Abderrahmane Mira de Béjaïa, encadrés par l’association Azday Adelsan Inemlayen, ont rendu, hier, un vibrant hommage à feu Saïd Mekbel, à travers une marche silencieuse. La procession humaine s’est élancée de la résidence universitaire de Targa Ouzemmour jusqu’à la placette qui porte le nom du défunt journaliste. Avec des bougies, des textes écrits à la main sur des pancartes et des banderoles accrochées ça et là, les organisateurs de cette action ont planté, durant quelques minutes, le décor sur la placette Saïd Mekbel. Par leur action, les étudiants de l’université A. Mira de Béjaïa ont voulu honorer la mémoire de Saïd Mekbel, assassiné il y a 23 ans. L’ancien billettiste du quotidien Le Matin a été, rappelons-le, assassiné le 3 décembre 1994 par des obscurantistes islamistes. Il est à signaler que cette marche est devenue une tradition à Béjaïa. Baptisée la marche des bougies, cette action est organisée chaque 3 décembre, jour de l’assassinat de Saïd Mekbel. Les membres de l’association Azday Adelsan Inemlayen informent qu’une exposition retraçant le parcours du défunt sera organisée, demain mardi, au niveau de la placette de La liberté d’expression Saïd Mekbel.