84 incendies en 48 heures à Béjaïa

352

La région de Béjaïa a vécu un véritable enfer ces dernières 48 heures en mobilisant au maximum les forces d’intervention secondées par les citoyens pour écarter le danger des flammes menaçant les habitations.
Plus de 80 départs de feux en milieu végétal ont été enregistrés ces dernières 48 heures, déplorait hier un communiqué de la Protection civile de Béjaïa. «Les incendies les plus importants sont au nombre de 24, tous maîtrisés, sauf trois à l’heure actuelle, mais nos renforts estiment en venir à bout dans les prochaines heures», précisait le même communiqué. Il s’agit selon, toujours la Protection civile de «celui de la localité d’Izoughlamene, étendue sur trois communes (El Kseur, Adekar et Tifra). Cet incendie, qui s’est déclaré depuis le 31 juillet, est en cours d’extinction mais il reste très important en termes de pertes sur le plan du couvert végétal. Les deux autres incendies importants ont été repérés au niveau de la localité de Tagouba, dépendant de la commune de Bni Ksila daïra d’Adekar et la localité de Laâzib, dépendant de la commune de Toudja daïra d’El Kseur. A la faveur d’une météo propice pour le déclenchement de feux en milieu végétal et dès la réception du BMS, indiquant un temps caniculaire pour les 48 heures, des instructions immédiates ont été mises à l’exécution, notamment à travers l’alerte de toutes nos équipes opérationnelles, la réquisition des équipes sortantes et l’installation de la cellule de veille et de suivi pour coordonner et gérer les différentes interventions.
Ces incendies ont détruit en deux journées, plus de 663 hectares de végétation, 27 hectares d’arbres fruitiers, deux poulaillers et 13 caprins et ovins, sans compter le bilan des trois feux toujours en activité. Dans la commune de Tifra, il a fallu la mobilisation de tous les citoyens de la région pour lutter contre les flammes menaçant les habitations. Hier, le maire de la localité de Tifra s’est réjoui de cette mobilisation, de la solidarité et l’entraide dans les moment difficiles qu’a vécus la commune et plus particulièrement le village.
La maire n’a pas omis de remercier au passage les villageois de AIt Mahiou et d’autres villages de la commune Notons qu’un renfort, de trois colonnes mobiles de la Protection civile, nous a été fourni dans le cadre de l’entraide entre wilayas, avec l’accord de notre tutelle, qui nous ont aidés énormément, pour venir à bout de ces différents feux et maîtriser ces sinistres, il s’agit des renforts venus de trois wilayas (Sétif – BBA et Bouira). Un grand bravo pour les éléments de la Protection civile qui en dépit d’un manque flagrant de moyens et d’accès vers les sources d’incendies, les sapeurs-pompiers ont lutté humainement et avec bravoure aux côtés de leurs concitoyens pour écarter le danger sur les habitations.