À la découverte de la merveilleuse cascade de Kefrida

342

Le tourisme dans la wilaya de Béjaïa, ce n’est pas uniquement 110 kilomètres de littoral, où les estivants peuvent profiter des 33 plages ouvertes à la baignade, dont la majorité, au sable fin et doré, se trouve sur la côte Est, et d’autres, parsemées de criques rocheuses, longent la côte Ouest. Béjaïa, c’est aussi des paysages magnifiques et enchanteurs. Parmi ces endroits fascinants qui accueillent chaque été des milliers de visiteurs, la fameuse cascade de Kefrida. Ce site époustouflant, dont le nom dérive de l’expression latine «aqua frigida», signifiant «une eau fraîche», est situé dans la commune de Taskriout, distante de plus de 50 kilomètres à l’est du chef-lieu de wilaya. Ces jours-ci, cet endroit paradisiaque, que l’on peut joindre en empruntant la RN 09, en allant vers Kherrata, est pris d’assaut par des visiteurs qui y affluent en famille, individuellement ou dans un cadre organisé, comme les excursions qu’organisent diverses associations. Les gens y admirent le beau paysage de l’eau qui dévale du haut des rochers de la montagne surplombant la région de Taskriout. Pour ceux qui n’ont pas encore visité ce site, et qui se demanderaient peut être ce qu’il a de particulier pour devenir une destination si prisée par les estivants ? D’abord, il y a ces eaux fraîches, qui découlent de sources naturelles intarissables, jaillissant des montagnes de Taskriout, et qui se jettent en cascade d’une hauteur de plus de 50 mètres sur une piscine naturelle, entourée de grands rochers. Mais, ce n’est pas tout. Cette piscine se situe au milieu d’une végétation méditerranéenne riche, qui revêt l’endroit d’un décor des plus exotiques. Parmi les plantes qui environnent ce petit bassin, façonné au fil des ans par les eaux, qui chutent des hauteurs de la montagne, l’on trouve la fougère, de lauriers roses, les roseaux, les peupliers et autres arbustes sauvages. Donc, c’est aussi la beauté de la verdure qui entoure ce site pittoresque, la fraîcheur et le calme qui s’y règne, qui attire les gens vers cet endroit. «Nous avons loué à Aokas pour passer quelques jours de vacances. Mais, nous avons tenu à nous déplacer à Taskriout pour visiter ce merveilleux endroit», nous a indiqué un père de famille. Ce n’est pas un hasard si la direction de la jeunesse et des sports de Béjaïa ait intégré ce site dans le circuit touristique qu’elle propose, chaque été, aux visiteurs de la wilaya, qui viennent des régions du sud et de l’intérieur du pays dans le cadre des échanges Nord-Sud. Concernant les jeunes de la localité, l’été est une grande opportunité pour gagner un peu d’argent, en installant tout au long de la route menant vers la cascade de Kefrida, des petits commerces pour la vente des produits du terroir, que ce soient des objets traditionnels, de la poterie, des articles de souvenir, ou des fruits de saison, comme les raisins, la poire, les figues et la figue de barbarie.