Béjaïa : les fours remis en marche

425

Les boulangers de la wilaya de Béjaïa ont mis fin à leur grève, entamée depuis lundi dernier, à l’instar de leurs collègues des wilayas du pays, affiliés à la Fédération nationale des boulangers. En effet, la vente du pain a repris normalement, a-t-on constaté, depuis jeudi, chez les boulangers et épiciers de la ville de Béjaïa. La reprise du travail s’est faite, selon quelques boulangers de la région, suite à la décision de l’organisation des boulangers.
En effet, selon le président de la Fédération des boulangers de la wilaya de Béjaïa, M. Rafik Mebarki, intervenant sur les ondes de la radio locale, son organisation s’est réunie et a décidé de la reprise du travail en respectant, d’ici à la fin de l’année en cours, le prix de la baguette de pain et son poids fixés par l’État. “Notre fédération s’est réunie et a décidé de reprendre le travail en saisissant le ministre du commerce sur la situation que vit le boulanger. Une délégation a été constituée dans l’espoir d’être reçue par le ministre du Commerce au courant de cette semaine pour lui faire part de notre situation précaire”, a-t-il annoncé. Selon ce dernier, son organisation fixe un délai au ministre du Commerce jusqu’à la fin de l’année en cours pour qu’il réponde aux doléances exprimées.
Il y a lieu de rappeler que les boulangers, affiliés à la Fédération nationale des boulangers, ont décidé unilatéralement d’augmenter le prix de la baguette de pain, qui est passé de 10 à 15 DA. Une augmentation que les boulangers avaient justifiée par “l’augmentation des prix des améliorants et autres charges additives à la boulangerie”.
Une décision unilatérale à laquelle ont réagi les pouvoirs publics qui ont dressé des procès-verbaux à leur encontre. Les boulangers ont alors décidé de protester en engageant un mouvement de grève. Une grève, il faut le dire, qui a pénalisé le consommateur.