Boudjellil – La campagne d’olivaison lancée

146

Les oliveraies existant au niveau de la commune de Boujellil, située à 90 km de Béjaïa, ont renoué avec la présence humaine à travers la cueillette des olives, laquelle bat son plein ces derniers jours. En effet, la récolte des olives, même si elle a commencé timidement dans cette localité rurale, fait le bonheur des cueilleurs qui se sentent en communions avec la nature. Une fois l’huile d’olive produite, ceux-ci sont soulagés de pouvoir enfin disposer et consommer cette denrée de première nécessité. Néanmoins, de l’avis de beaucoup de propriétaires d’oliveraies de cette région de terres plates entrecoupées de chaînes montagneuses, la récolte cette année est jugée moyenne à cause, dit-on, de la sécheresse qui a sévi pendant plusieurs mois, laquelle a failli provoquer la perte d’un vaste verger oléicole dans cette commune. «Heureusement que les pluies sont tombées à temps, ce qui a permis de chasser le spectre de la sécheresse. Les oliviers sont revigorés par les dernières pluies salvatrices et les olives ont pris du volume. Même si la récolte s’annonce pour mon verger, moyenne. Il n’en demeure pas moins que je suis satisfait de disposer de quelques dizaines de litres d’huile d’olive une fois la récolte pressée. C’est dire que la sécheresse nous a fait penser au pire», affirme un paysan de Tala Lbir. Dans ce village rustique qui compte un parc oléicole impressionnant, la cueillette des olives se fait dans une bonne ambiance où les familles se retrouvent autour des oliviers en récoltant le fruit oléagineux. Le décor a été ainsi planté dans cette municipalité rustique où le travail de la terre est encore de mise. L’oléiculture est une filière qui a une place prépondérante dans cette région, l’on plante aussi de jeunes plants d’oliviers pour augmenter la production. Il est vrai que le verger oléicole dans cette commune est vieux, ce qui nécessite son rajeunissement.

S. Y.