Cas supposés de grippe aviaire à Béjaïa : Le CHU de Béjaïa dément

1412

La Direction Générale du CHU de Béjaïa apporte à l’intention de l’opinion publique un démenti formel quant aux allégations rapportées dans l’article intitulé « Grippe aviaire ; quatre décès au CHU de Béjaïa », diffusé par le quotidien électronique Tout Sur l’Algérie (TSA) en date du 28 janvier 2018 et relayées par certains réseaux sociaux.
En effet, le CHU de Béjaïa a enregistré depuis dix (10) jours, des cas de grippe saisonnière compliquée et nous avons déploré à ce jour trois (03) décès. Il s’agit, de patients immunodéprimés présentant des Maladies chroniques dont ; diabète déséquilibré, anémie sévère, hypertension maligne et BPCO.
Conformément aux notes du 25 Décembre 2017 et du 09 Janvier 2018 émanant de la Direction de la Prévention et de la Promotion de la Santé du Ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, un dispositif de surveillance et de prise en charge des cas de grippes compliquées a été mis en place au niveau du CHU de Bejaia conjuguant les efforts des services de, réanimation ( Dr KHIAR, DR BOUDJIT, Dr MENHOUK), du Service de pneumo-phtisiologie (Professeur MALKI, Dr Si HADJ MOUHAND), du Service des Maladies Infectieuses (Professeur NOUASRIA, Dr BOULAHIA, Dr BOUDRAHEM), du service des UMC (Dr MEKROUD), Service de Microbiologie (Dr AZOUAOU), du service de la Médecine de Travail (Dr DERRADJ) sous la coordination du service d’Epidémiologie et de Médecine Préventive ( Dr MEDKOUR, Dr LAOUSSATI).

Par conséquent, nous tenons à rassurer la population de Béjaïa que la cellule de veille installée depuis longtemps a déjà pris les dispositions nécessaires à savoir ;
1. Réservation de deux (02) lits par service, de pneumologie, d’infectiologie, de pédiatrie et de la maternité ;
2. Réservation de deux (02) lits au niveau de la réanimation pour les cas de grippe saisonnière compliquée;
3. Les prélèvements ont été faits sur les malades hospitalisés et conservés en attente d’être acheminés vers l’Institut Pasteur Algérie.
« Nul n’ignore qu’on ne peut parler de grippe aviaire que si les résultats sont confirmés par l’Institut Pasteur Algérie».

Les responsables CHU de Béjaïa ont tenu à rappeler qu’ils disposaient d’une cellule de communication, seule habilitée à communiquer les informations ayant trait à la vie de l’établissement et celle-ci, n’a jamais été contactée pour confirmer ou infirmer l’information.
La Direction Générale se réserve le droit d’ester en justice tout canal de désinformation.
Gloire à nos martyrs, vive l’Algérie indépendante.

Bureau de l’Information, de la Communication et d’Audiovisuel du CHU de Béjaïa.