… Ces chiffres qui effrayent à Béjaïa

612

À l’instar des autres agences du pays, l’agence CNAS de Béjaïa, sous l’égide de la direction générale de la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés, lance, en faveur des assurés sociaux et de leurs ayants droits, la première campagne d’information et de sensibilisation contre le tabagisme.

Cette campagne qui s’étalera jusqu’au 15 juin, vise à expliquer les dangers du tabac et inciter les fumeurs à arrêter. La cigarette est à l’origine de graves maladies, dont des cancers. Cette campagne, lancée sous le thème «Le tabac tue, libérez-vous de son emprise !», consiste à inciter les personnes fumeuses à suivre les conseils de leurs médecins contre la consommation du tabac. Mais arrêter définitivement la cigarette après avoir fumé pendant de nombreuses années n’est pas chose aisée. D’abord parce qu’il y a l’adiction du corps à la nicotine et puis le tabac tue à petit feu, en ce sens qu’il est si insidieux et sournois que le fumeur remet presque toujours à plus tard le moment d’arrêter. Pour inciter le maximum de personnes à jeter leur dernière cigarette, la CNAS a mis à la disposition des citoyens de nombreux supports d’information, tels des dépliants et des flyers, disponibles au niveau de toutes ses structures, mais aussi chez les médecins conventionnés. Dans le but d’évaluer les connaissances et les comportements des assurés sociaux en matière de tabagisme, la CNAS a effectué un sondage d’opinion national. L’enquête a concerné 36 000 personnes au niveau national, toutes catégories confondues, et a touché les 900 agences et structures de paiement CNAS. Les résultats de l’enquête indiquent que sur l’ensemble de la population enquêtée, la prévalence du tabagisme actuel est de 27,66 %, plus chez hommes avec 25,8 %, contre seulement 1,86 chez les femmes. Quant au niveau de consommation et de dépendance, le sondage souligne que le nombre moyen de cigarettes fumées par jour est 15,30 dans l’ensemble, que la plupart des fumeurs quotidiens (50,7 %) fument entre 10 et 20 cigarettes par jour et que seulement 5,6 % fument 31 cigarettes ou plus par jour. À signaler que l’âge moyen du début de consommation est de 17,9 ans.