CHU de de Béjaïa : L’hygiène hospitalière dans un séminaire

532
Une charte pour la sécurité des patients a été signée à l’occasion de l’ouverture des travaux de ce séminaire marqué aussi par l’intervention du docteur S. Amrani.
Privilégier une démarche participative, pédagogique, pour accompagner les changements et vaincre les résistances, adopter une approche par objectifs mesurables et prioriser les actions à mener, mettre en place des systèmes de motivation et de reconnaissance pour le personnel (ex: affichage des noms des plus méritants), telles sont les recommandations retenues à l’issue du 1er Séminaire national sur le renforcement de l’hygiène de l’environnement dans les établissements de santé publics et privés, organisé par le CHU de Béjaïa au niveau de l’auditorium Aboudaou-université de Béjaïa, sous le haut patronage du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Un événement de taille, qui a eu à recommander également d’établir une situation claire des responsabilités de tous les intervenants – médicaux, paramédicaux, personnels de soutien, qui doivent rendre compte de leurs résultats et d’optimiser les moyens matériels et humains existants.
Faire connaître les directives, assurer la disponibilité du document auprès de tous les acteurs de l’établissement, des formations continues ciblant tous les personnels et les rendre obligatoires. Rédiger des fiches de procédures simplifiées destinées à l’affichage en se basant sur les directives nationales, voire des registres de procédures par service sont d’autres facteurs que les participants ont jugé utile de s’y pencher avec cette nécessité de la création d’une unité opérationnelle d’hygiène hospitalière qui aura la charge de concrétiser les recommandations du Clin sur la base des directives nationales. Les quelque 200 professionnels qui ont pris par à ce rendez-vous n’ont pas omis de préconiser de faire de l’application de ces directives un axe du projet d’établissement. Cette manifestation, première du genre, initiée dans le cadre de la mise en oeuvre des directives nationales relatives à l’hygiène de l’environnement dans les établissements de santé publics et privés, vise à sensibiliser et informer l’ensemble du personnel de santé (tout corps confondus) sur les mesures figurant sur le référentiel portant sur l’hygiène de l’environnement dans les établissements de santé publics et privés.
D’éminents experts nationaux dans la prévention et la lutte contre les infections nosocomiales ont débattu de cette thématique, induite par différentes causes relevées sur le terrain avec au bout des recommandations fort utiles aussi bien pour les praticiens, les paramédicaux que l’ensemble du corps de la santé. Il va de soi que l’intérêt pour le patient y est aussi pour une pratique sanitaire saine. A noter qu’une charte pour la sécurité des patients a été signée à l’occasion de l’ouverture des travaux de ce séminaire marqué aussi par l’intervention du docteur S. Amrani, directrice de la prévention socio-environnementale sur la sécurité des patients: approche du Msprh. Lui succédera le professeur W. Amhis, présidente du comité des experts de lutte contre les infections associées aux soins pour présenter les directives nationales sur l’hygiène de l’environnement dans les établissements de santé publics et privés. L’hygiène des mains par le professeur Belkaïd et le docteur Yahia Ouahmed qui ont axé leur conférence sur la stérilisation. Les professeurs Smati, Houacine, Dr Boukhalfa se sont étalés sur la gestion des déchets d’activités de soins.