Le cirque italien s’y installe pour un mois : Citta Di Roma fait escale à Béjaïa

1680

Depuis vendredi soir, le cirque international italien Citta Di Roma a commencé ses représentations, au grand bonheur du public béjaoui.

Installé au niveau de la placette dite des anciennes galeries, mitoyenne du siège de la wilaya, le chapiteau du cirque de la famille Bizzaro propose deux spectacles par jour, l’un à 19 heures et l’autre à 21h30. Plusieurs numéros sont joués par la vingtaine d’artistes qui composent la famille. Des spectacles de chevaux, de poneys et d’ânes, de la magie, le globmoto, le lazerman, Spiderman, de l’acrobatie, des spectacles de clowns et du dressage de fauves, dont une impressionnante tigresse blanche, sont proposés au public. Après une tournée en Tunisie, le Citta Di Roma débarque pour la première fois en Algérie, pour une tournée dans plusieurs wilayas du pays. Ses premières représentations ont été faites à Alger, où il avait installé son chapiteau pour deux mois. Actuellement donc c’est au tour de Béjaïa, qui, selon la chargée de communication du cirque, profitera des différentes représentations pour une durée d’un mois. Ensuite, il sera accueilli successivement par Annaba, Sétif, Batna, Tizi’Ouzou, Blida, Oran, Tlemcen, Sidi Bel Abbes, Mostaganem et Chlef avant de faire une dernière halte à Alger en guise de clôture de cette tournée algérienne. Pour la première représentation à Béjaïa, notre interlocutrice semble satisfaite. Elle expliquera qu’à Alger, il avait fallu attendre le mois de Ramadhan pour afficher complet, les rentrées ayant été des plus timides avant. Elle nous dira «espérer qu’avec la saison estivale, dans une région hautement touristique comme Béjaïa, il y aura beaucoup de spectateurs d’autant plus qu’il y a des formules spéciales pour les groupes et la gratuité pour les enfants en bas âge».