Les handicapés mentaux en hausse à Béjaïa

701

Sur les 22 500 personnes handicapées recensées par les services de la Direction de l’action sociale de Béjaïa (DAS), 11 000, soit presque la moitié, ont un handicap mental, selon les chiffres communiqués, hier, par le directeur de cette institution, relevant du ministère de la Solidarité.

La prise en charge de ces personnes souffrant d’un handicap mental se fait dans la wilaya de Béjaïa en collaboration avec des associations œuvrant en faveur de cette frange de la société. «Le mouvement associatif est un partenaire actif qui fournit des efforts formidables pour la prise en charge efficace de ces personnes. Je citerai, à titre d’exemple, l’association Défi des inadaptés mentaux, qui compte dans son effectif 200 personnes», a déclaré le directeur de la DAS. Le cheval de bataille de cette association, activant notamment dans les communes de Seddouk et Béni Maouche, est d’assurer une prise en charge précoce à des inadaptés mentaux à partir de l’école primaire, via un dispositif d’appui et d’accompagnement à la scolarisation des enfants en situation de handicap en milieu ordinaire. La wilaya de Bejaia compte un centre psychopédagogique pour enfants handicapés mentaux, situé à Iheddaden, une banlieue de la ville de Béjaïa. La mission assignée à e centre psychopédagogique, relevant de la DAS, est «d’assurer une prise en charge pluridisciplinaire aux enfants inadaptés mentaux». Des psychologues, éducateurs et orthopédiques ont été affectés au niveau de cette infrastructure pour offrir aux personnes handicapées qui fréquentent ce centre une prise en charge médicale, orthopédique, psychologique et éducative. Par ailleurs, la DAS de Bejaia a recensé 6700 autres personnes souffrant de handicap moteur, 1600 ayant une déficience visuelle, 900 sourds et pas moins de 1 300 multi-handicaps. Selon le directeur de la DAS de Bejaia, ces chiffres sont loin d’être exhaustifs, car il y a des familles qui ne déclarent pas leurs membres handicapés.

Du matériel distribué aux handicapés

Le wali de Bejaia, Mohamed Hattab, qui s’est déplacé, hier matin, à la maison des associations, sise à la cité Remla, a procédé à la distribution de quinze (15) fauteuils roulants et des motocycles au profit des citoyens porteurs d’un handicap moteur. Un geste, en somme, très apprécié par les bénéficiaires. Sur place, le premier responsable de la wilaya a instruit le directeur de la DAS d’œuvrer à l’insertion sociale et professionnelle de cette catégorie de personnes. Il a insisté également auprès du même responsable sur la nécessité d’installer des accès facilitant l’entrée des personnes handicapées aux édifices publics et lieux de culte. Le wali Hattab, qui a souligné le droit de cette frange de la société au logement et au travail, à l’instar de tous les citoyens algériens, a rappelé aux responsables de la DAS que l’accompagnement des handicapés doit être d’une manière permanente et non occasionnelle.