Hattab met en garde les Chinois

2815

BÉJAÏA – Respect des délais de réalisation de la pénétrante
Hattab met en garde les Chinois

Le wali de Béjaïa, M. Hattab, a inspecté, dans l’après-midi d’avant-hier, le chantier de la pénétrante autoroutière au niveau du PK48.

Sur place, il a insisté auprès des responsables de l’entreprise chinoise ainsi que du représentant de l’agence nationale des autoroutes (ANA) pour achever les sections restantes dans les meilleurs délais. Il s’agit, notamment, de celle devant relier Takrietz à Amizour via Sidi-Aïch, longue de 26 km et qui constitue une étape déterminante dans la concrétisation du projet. «Allons-nous être crédibles vis-à-vis des usagers de cette route et des citoyens ? Allez-vous livrer ce tronçon d’ici le premier trimestre 2018 ?» tonnera sur site le premier responsable de la wilaya à l’adresse des responsables chinois en charge de cette pénétrante. Visiblement étonné par le ton ferme utilisé par le wali, le représentant de l’entreprise chinoise chargée de réaliser les travaux de la pénétrante a promis «d’honorer ses engagements». Dans ce sillage et sur injonction de M. Hattab, une réunion est prévue afin de faire le point avec tous les intervenants dans le cadre de ce projet. Un conclave qui sera l’occasion de booster ce projet. À vrai dire, les travaux patinent quelque peu à Sidi-Aïch à cause des difficultés en rapport avec le creusement d’un tunnel de 1,2 km sur le site, mais au-delà, la situation se présente sous de meilleurs auspices. Outre cela, Il n’y a plus de problèmes ni techniques, ni d’ordre financier et les tronçons qui restent à achever seront immédiatement mis en service. Le wali de Béjaïa a réitéré son orientation en exhortant les entreprises sur place à redoubler d’effort pour se faire. Pour rappel, le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaalane, a procédé au début du mois d’octobre dernier à la mise en service d’un nouveau tronçon de 10 km de la pénétrante devant relier le port de Béjaïa à la localité d’Ahnif (Bouira), portant ainsi le parcours livré et fonctionnel à 52 km, soit plus de la moitié de l’ouvrage total. Cette nouvelle tranche autoroutière, relie la localité de Biziou, à 65 km à l’ouest de Béjaïa à Takrietz. La pénétrante de Béjaïa est conçue pour relier l’autoroute Est-Ouest à plusieurs villes côtières de la région. Annoncée en 2005, elle prend son départ au niveau de l’autoroute Est-Ouest depuis la sortie n°24 dans la commune d’Ahnif (Bouira) et aboutie à Béjaïa à travers la vallée de la Soummam. Cette autoroute, longue de 100 km, traverse la wilaya de Béjaïa du Sud-ouest au Nord-est. Le projet a été attribué en gré à gré au groupement sino-algérien CRCC et SAPTA, en avril 2013, pour un montant de 1,5 milliard de dollars. Le considérant comme «un projet structurant prioritaire», le wali de Béjaïa, Mohamed Hattab n’a pas cessé de sillonner les différents sites de ce projet.