Un jeune meurt noyé à Tichy Haf

592

Le barrage Tichy Haf a fait sa première victime cette année ! En effet, samedi dernier, un jeune de 25 ans, du village Aït Kheyar dans la commune d’Ath Maouche, s’est noyé du côté de Tamokra, a-t-on appris de sources locales.

Et ce n’était qu’après la tombée de la nuit que son corps a été repêché par les éléments de la protection civile et ce, après de laborieuses recherches dans les profondeurs du barrage, précise-t-on. Les profondeurs envasées de cette étendue d’eau constitue un véritable danger pour les nageurs qui peuvent s’y «engluer» pour ne plus en ressortir.

Chaque année, malheureusement, plusieurs jeunes qui nagent dans ce point d’eau y laissent la vie. Malgré ce constat amer et plusieurs cas de noyades, les baigneurs semblent ne pas trop prendre conscience de ce péril qu’ils encourent à chaque fois qu’ils font trempette dans ce barrage, dont l’eau est destinée préalablement à l’usage ménager, industriel et à l’irrigation des surfaces agricoles.

L’aquaculture, même si elle n’est pas pratiquée actuellement, peut être également envisagée. «Nonobstant ce malheureux incident, il est fort à parier que la baignade sera encore pratiquée dans ce barrage durant toute la saison estivale, tant que les jeunes qui s’y rendent en masse ne sont pas sensibilisés correctement ou dissuadés», affirme un habitant de Tamokra.