L’escalier « Shanghaï » retrouve ses couleurs

1992

Beaucoup de personnes regardaient du haut des escaliers pour admirer une fête qu’ils n’ont jamais vue à cet endroit depuis la construction de ces escaliers.
Longtemps lieu de débauche et d’autres fléaux qui singularisaient ce lieu, l’escalier «Shanghaï» retrouve son aspect d’antan grâce à une association qui s’est associée avec la municipalité de Béjaïa pour le débarrasser d’un statut qui n’aurait jamais dû être le sien. Après trois vendredis de volontariat soutenus par la commune de Béjaïa avec un matériel adéquat et des bénévoles, l’escalier renoue avec la sérénité et le calme qui auraient dû être les siens depuis des années. Mais le temps en a décidé autrement. Ce lieu s’est transformé en un no man’s land impossible à traverser sans prendre le risque d’être agressé ou dévalisé par les usagers, qui s’adonnent à toute sorte de vices dont nous tairons la nature.
Le réveil citoyen est venu mettre un terme à une situation qui est loin dhonorer la ville de Béjaïa et ses habitants. L’Association El Qods s’est mise à la tâche avec ses adhérents pour d’abord nettoyer le lieu et pour ensuite y organiser une garde, une manière de repousser les anciens occupants. Le jeudi soir, ils ont organisé une soirée grillade en l’honneur des jeunes volontaires qui «ont arraché, avec finesse, cet espace qui était le territoire du banditisme et des agressions à un point où beaucoup de personnes l’ont évité pendant plus de 30 ans», raconte sur sa page Hadj Naceri, ancien P/APW de Béjaïa.
«Les jeunes volontaires ont nettoyé ce lieu à coups de journées de volontariat à un point où les Béjaouis venaient sur les lieux pour bien en croire leurs yeux», s’émerveillent-ils.
Ces jeunes qui occupent les lieux jour et nuit ont eu droit à un festin de grillades en leur honneur.
Plus de 300 personnes, des vieux, des jeunes, des adolescents et même des petits garçons et fillettes, ont tenu à être au rendez-vous pour partager cette joie collective de retrouver leurs escaliers mythiques et savourer des grillades (merguez et escalopes).Beaucoup de personnes regardaient du haut des escaliers pour admirer une fête qu’ils n’ont jamais vue à cet endroit depuis la construction de ces escaliers.