Perturbation dans la distribution d’eau potable

741

En raison des travaux d’adduction, la distribution en eau potable sera perturbée jusqu’au 19 du mois en cours dans la ville de Béjaïa.

Les dernières fortes pluies qui se sont abattues sur la région de Béjaïa ont été plus que bénéfiques autant pour l’agriculture que pour l’alimentation en eau potable. Les nappes phréatiques et les barrages en ont eu pour leur compte. Ils sont tout simplement remplis, ce qui permettra sans doute une alimentation correcte en eau potable. Durant la saison d’été, pour peu que le réseau d’approvisionnement ne fasse pas des siennes comme c’est le cas dans la ville de Béjaïa. En effet, depuis quelques jours, la perturbation de l’alimentation en eau potable a été une réalité qui n’a pas été sans conséquences sur le quotidien des citoyens. Cette perturbation durera encore quelques jours, soit jusqu’au 19 avril. On croit savoir que celle-ci est due à l’adduction du réseau alimentant les grands quartiers de Sidi Ahmed et Fouka au réseau principal. L’importance des travaux engagés pour la réparation de la conduite d’eau alimentant la ville de Béjaïa à partir de la source bleue, au niveau de Oued Agerioune ne prendra fin que dans une dizaine de jours, précise un communiqué de l’Algérienne des eaux (ADE) de Béjaïa la reprise d’une distribution régulière interviendra à partir du 19 avril, ajoute le communiqué. En attendant, la perturbation restera de mise, et ce sont les vendeurs d’eau potable qui se frottent les mains, eux qui ont été fortement sollicité lors des dernières intempéries lorsque les eaux du barrage de Tichy Haft ont été coupées, ne pouvant pas être livrées dans l’état car fortement troublées par les crues des différents oueds qui se déversent dans ce barrage. Une inconséquence, qui ne peut cacher l’autre fait positif, ce barrage est enfin presque rempli, à la faveur des fortes précipitations qu’a connues la région, ces dernières semaines. En effet, le barrage a atteint, la semaine dernière, un taux de remplissage de 85%, alors qu’il n’était rempli qu’à 65% fin février. Une quantité d’eau de 69 millions m3 emmagasinée, soit de quoi assurer un approvisionnement régulier des ménages en eau potable, à partir du barrage de Tichy Haft, durant l’été prochain. Mis en service en 2006 et desservant presque la moitié des 52 communes que compte la wilaya de Béjaïa, le barrage de Tichy Haft est d’une capacité totale de 81 millions m3. La fonte des neiges des montagnes surplombant cette retenue d’eau, qui commencera avec le retour du soleil permettra à coup sûr d’atteindre un taux de remplissage de 100%, de quoi assurer l’alimentation en eau potable et industrielle des agglomérations situées sur le couloir Akbou-Béjaïa (47 m3/an) et à l’absorption des crues de l’oued Boussellam. Il est attendu, avant le début du mois de Ramadhan, l’alimentation au quotidien en eau potable de pas moins de 24 communes de la wilaya, soit 479 villages et 332 000 habitants. La production en eau de sources, forages et puits est estimée à 141 000 m3 dans la wilaya de Béjaïa. Les barrages, quant à eux, produisent une quantité de 115 000 m3.