Port de Béjaia ; Des projets pour accroître les capacités commerciales

1097

Le schéma de développement à long terme qu’a inscrit le port de Béjaïa permettra sans doute de renforcer les capacités commerciales du port et améliorer ses performances logistiques, d’autant plus que la nouvelle pénétrante reliera directement le port à l’autoroute Est-Ouest. Mise en construction en 2013 sur 27 000 m² dont les travaux sont confiés à l’entreprise publique « Batimétal », conçu pour traiter 500 000 voyageurs par an, la nouvelle gare maritime a coûté environ 4 milliards de dinars. Les grandes phases de la feuille de route de ce développement concernent, selon son concepteur, la réalisation d’un nouveau poste à quai en prolongement du poste 24 (Nouveau Quai), sur une longueur de 200 m et à une profondeur de 12 m. Cet ouvrage permettra de renforcer les capacités du port en terre-pleins de 20 000 m² d’aires d’entreposage. S’agissant du moyen terme, ce programme prévoit l’extension du port par la création de surfaces additionnelles et la construction d’un nouvel espace de quais, offrant six nouveaux postes à quais pour les navires porte-conteneurs et autres navires, avec un tirant d’eau de -16 mètres. Les principaux travaux prévus sont, en outre, la construction de postes à quai sur une longueur de 870 ml à 15 m de profondeur, la création de 62 Ha de terre-pleins, la protection des terre-pleins sur 11 773 ml, le dragage de l’arrière port à une profondeur de 16, l’élargissement des passes Abdelkader et la Casbah à 150 m et leur approfondissement à 16 m, et, enfin, le transfert du port nautique. Pour le programme a long terme (horizon 2025), le port de Béjaïa projette la construction de postes à quai sur une longueur de 214 ml et à une profondeur de -15m. Il est également prévu la réalisation de 3 appontements pour la réception de gros navires pétroliers et de 26 hectares de terre-pleins pour l’installation des équipements spécialisés. La vision de ce projet revêt un intérêt assuré aussi bien pour le port que pour la communauté portuaire et la ville de Béjaïa et son hinterland. En plus d’une nouvelle réalisation, qui répondra à toutes les normes et exigences techniques, économiques et opérationnelles, de nouveaux aménagements au niveau de l’actuel port pétrolier seront à envisager à l’effet de réaliser une zone touristique proprement dite, qui fera profiter les habitants de la région ainsi que ses visiteurs. Le port sera rendu à la ville et une marina sera créée. L’aboutissement de ce schéma directeur de développement permettra de réinventer le port de Béjaïa et accroître son efficacité dans la chaîne logistique de transport, il contribuera ainsi à la compétitivité de ses clients en fournissant des services efficaces couvrant leurs besoins en transport maritime, transport terrestre et services logistiques. Le port de Béjaïa et sa filiale BMT ont participé à la 2ème édition du Salon du transport et de la logistique, qui s’est déroulée du 13 au 16 novembre 2017, à la SAFEX. Le ministre des Travaux publics et des transports, accompagné du ministre de l’Industrie et des Mines, ont effectué une visite des stands. Une présentation des principaux projets du port de Béjaïa leur a été faite à cette occasion par son président directeur général, M. Achour.