Rencontre élus – P-DG de Cévital : Le FFS se démarque

993

Invités pour être informés «des raisons du blocage de son nouveau projet portant implantation d’une usine de trituration des graines oléagineuses» dans l’enceinte du port de Bejaia, seulement cinq parlementaires de Bejaia ont fait, hier, le déplacement au siège de l’usine Cevital pour écouter la version d’Issad Rebrab.

La rencontre entre ces parlementaires et le patron de Cevital a eu ainsi lieu sans la présence de la plupart des élus à l’image de ceux du FFS. «Le FFS a instruit ses élus APW et nationaux de ne pas prendre part à cette réunion,» écrit le fédéral de ce parti dans un communiqué publié, hier, expliquant que le FFS a, dans un passé récent, demandé à écouter les deux parties en conflit. «Suite aux derniers développements dans l’affaire opposant le direction générale de l’entreprise portuaire de Bejaia et l’entreprise Cevital, la fédération du FFS (…), dans le souci de bien comprendre l’origine du conflit, a demandé, le 29 mai, à entendre les parties concernées,» lit-on sur le communiqué, ajoutant que les deux parties ont été saisies à cet effet. Dans son communiqué, le FFS précise qu’«en date du 12 juin, la direction de l’EPB a pris attache avec le premier secrétaire fédéral du FFS pour donner son accord à une rencontre. La direction de Cevital, au lieu de répondre à la demande du FFS, a invité les élus APW et les parlementaires de Bejaia à une rencontre le mercredi (hier, ndlr) (…), pour leur présenter le projet de l’implantation de l’usine de trituration des graines oléagineuses». Le communiqué souligne par ailleurs que «l’assemblée populaire de wilaya de Bejaia, dans le respect de ses prérogatives et de son statut, est en droit d’inviter les investisseurs à s’exprimer».