Théâtre régional de Béjaïa : Stefano Casadio expose

204

Le Théâtre Régional de Béjaïa accueille depuis quelques jours, et jusqu’à la fin de ce mois de mai, une exposition de photographies consacrées au patrimoine de Rome, sous le titre «Regard Eternel sur Rome».
Les photos ont été réalisées par le photographe italien Stefano Casadio. La venue du célèbre photographe romain à Béjaïa coïncide avec l’organisation du Mois du patrimoine et le Festival Européen de la Culture. Plus d’une quarantaine de ses photos ont été exposés à la fois au hall d’entrée du TRB et dans celui du premier étage, restituant la beauté du Capitole de Rome, avec ses trois palais autour de la place en trapèze, sublimée par le génie architectural de Michel Ange. Ces photos de grande qualité, aux grands formats, représentent donc la ville de Rome, notamment ses monuments historiques restaurés, dont celui du Sénat romain devenu depuis, le siège de la Mairie de Rome. Ce qui frappe dans la ville éternelle, c’est l’omniprésence de statues, partout dans la ville. De différentes tailles représentant des scènes ou des personnages ayant marqué d’une façon ou d’une autre la vie des Italiens au travers de l’histoire plusieurs fois millénaire de la péninsule italienne. Ces photographies ont cela de particulier, qu’elles ont été prises à travers des angles de vues inédits. C’est la marque du professionnel qui veille à ne pas ennuyer le visiteur avec du déjà vu et à faire découvrir la richesse de sa ville avec un autre regard. C’est quand même, nous dira-t-il «l’une des plus belles œuvres de la Renaissance romaine. La place centrale se présente comme une terrasse panoramique surplombant la cité. Le sol est particulièrement beau, avec le célèbre dessin de l’étoile, conçu par l’auteur de la chapelle Sixtine. Tout dans cette ville rappelle l’histoire de Rome en tant que ville, pays et empire ayant dominé le monde. Au centre de cette place, par exemple, se trouve la statue équestre de bronze doré de l’empereur Marc Aurèle, dont Fronton, le sénateur de Cirta en Algérie, était le précepteur, le formateur et conseiller. Ces photos ont été réalisées en 2013 et ont été exposées dans plusieurs pays. L’Institut Culturel italien d’Alger a jugé bon d’inviter le célèbre photographe afin de faire découvrir ses œuvres au public algérien, notamment celui d’Alger et celui de Béjaïa. Elles avaient déjà été exposées à Constantine. Ce qui fait dire à Stefano Casadio, présent à Béjaia la semaine dernière, que son exposition est itinérante. Il dit souhaiter aussi aller exposer à Annaba et Tlemcen.

Projet bougiote

La beauté des paysages bougiotes n’a pas échappé au photographe professionnel italien. Il dit avoir été frappé par la diversité des reliefs et la richesse florale. La vie à Béjaïa semble l’avoir fasciné et il n’a pas manqué d’en faire le tour. Il révèle aussi avoir aimé la vue des pécheurs dans le port et avoir été interpellé par les scènes de marché. Stefano Casadio dit aussi avoir été impressionné par des photos qui lui avaient été montrées, de la montagne des Babors sous leur manteau de neige. Il a trouvé le paysage «fascinant», lui rappelant certaines régions d’Italie. «Cela m’a profondément inspiré. Tellement inspiré que j’ai décidé de revenir l’hiver prochain à Béjaïa pour prendre les photos de ces paysages absolument ravissants». Il projette d’ores et déjà d’organiser une exposition spéciale de ces mêmes photos qu’il aura prises, à Béjaia, avant de les présenter en Europe. La beauté de Béjaïa, nous a-t-il déclaré, «mérite d’être découverte en Europe». Rappelons que Stefano Casadio est né à Rome en 1959. Il exerce sa passion de photographe depuis 1987. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’art et l’architecture.