Traitement des passagers et des véhicules : La Douane assure de la réduction des délais

916

Deux minutes est le délai que prend un voyageur, depuis la saison estivale écoulée, pour sortir du port de Béjaïa, et quatre minutes pour un véhicule. C’est ce qu’ont fait savoir les responsables de l’Inspection divisionnaire de la douane de Béjaïa (IDD), qui a célébré, avant-hier, à la maison de la culture Taos Amrouche de Béjaïa, la Journée internationale de la Douane, lancée cette année sous le thème : «Un environnement commercial sûr au service du développement économique.» L’Inspection divisionnaire de la douane de Béjaïa (IDD) était au rendez-vous, en concoctant un programme riche et diversifié pour tenter de «se rapprocher des opérateurs et des citoyens.» Au menu, des expositions sur le matériel et les moyens de cette institution, des conférences sur l’histoire de la douane et son évolution et un défilé des unités de ce corps. La réduction de la durée moyenne de traitement des voyageurs et des véhicules au niveau des ports algériens, qui était de 2h30 en 2012, a été rendue possible, selon l’inspecteur divisionnaire de la douane de Béjaïa, grâce aux mesures prises par la direction générale de la Douane, dernièrement, dans le cadre de l’amélioration des conditions d’accueil des voyageurs à l’approche de grandes vacances et du rush des voyageurs, notamment ceux de la communauté algérienne résidente à l’étranger. Le port de Béjaïa a enregistré, durant la saison estivale 2017, pas moins de 6 773 passagers et 2 234 véhicules à l’entrée. Le délai de traitement des voyageurs et des véhicules à la sortie est un peu plus long. Il s’agit de trois minutes pour les passagers (5 911) et de cinq minutes pour les véhicules (1 781), lors de la dernière saison estivale. Auparavant, les voyageurs se plaignaient presque unanimement des longues attentes, de la bureaucratie et des multiples contrôles qu’il faut effectuer pour quitter le port de Béjaïa. Dans le même sillage, l’IDD de Béjaïa a annoncé que la durée moyenne de traitement des voyageurs à l’aéroport international Soummam Abane Ramdane est de 20 minutes seulement. L’infrastructure aéroportuaire a enregistré, l’été dernier, 40 854 passagers à l’entrée et 32 448 passagers à la sortie. Concernant le contrôle des conteneurs, les douanes de Béjaïa ont traité par scanner, en 2017, pas moins de 25 172 conteneurs pleins à l’import et 428 à l’export. Le nombre de dossiers de contentieux a augmenté par rapport à l’année 2016. En effet, 815 dossiers de contentieux ont été traités, en 2017, contre 765 en 2016, a affirmé l’Inspection divisionnaire de la douane de Béjaïa. Par ailleurs, le bilan des activités de cette institution pour l’année 2017 fait également état de la saisie, entre autres, d’un fusil de chasse, un fusil arpent, de bombes lacrymogène, des tasers, des effets vestimentaires, des talkies-walkies et des devises. À noter que la wali de Béjaïa, qui a assisté à ces festivités, à tenu à rendre hommage aux agents de la douane qui, selon lui, «contribuent à assurer la sécurité et la prospérité de nos collectivités, en luttant contre la contrebande et le trafic de drogue.»