Très colorée à Béjaïa…

Célébration de la Journée internationale de la femme

1329

Béjaïa a vécu une journée exceptionnelle, mercredi dernier, à l’occasion de la célébration de la Fête de la femme. Plusieurs activités ont été organisées pour marquer l’événement et honorer les femmes de la région.

Un grand nombre de femmes de toute la région se sont donné rendez-vous dans la ville de Béjaïa, pour fêter comme il se doit la journée internationale des droits de la femme. Les rues de la ville grouillaient de femmes de tous âges, parées de leurs plus beaux atours. En tenues traditionnelles ou modernes, elles étaient des centaines au Théâtre Régional Malek Bouguermouh qui proposait diverses activités. Les salles et les halls du TRB étaient bondés, il était difficile d’avancer et de se frayer un chemin au milieu de la foule. Le siège de l’UNFA a lui aussi été pris d’assaut par une foule de familles venues admirer différentes expositions de robes, bijoux et gâteaux. Le parc Ali Vava a quant à lui ouvert ses portes à l’occasion du 8 mars, proposant un programme des plus attrayants. Il y avait au menu Boudjemaa Agraw, Hassen Terki et plusieurs autres artistes, en plus d’un défilé de mode présenté par Mariama. Dans l’esplanade du parc, de nombreuses femmes ont présenté leurs gâteaux, bijoux, poterie, etc. Le théâtre de plein-air, inauguré à cette occasion, a fait le plein. Juste à côté, c’est la Maison de la Culture qui porte le nom d’une illustre femme, Taos Amrouche, qui a accueilli des milliers de femmes pour ses nombreuses activités. Il y avait plusieurs expositions : celle de ‘’La femme artiste’’, proposant des gâteaux, robes, produits artisanaux, celle du comité des fêtes de la Ville de Béjaïa au niveau de la Galerie d’Art, où les participants venaient d’Oran, Tlemcen et Skikda, en plus des locaux présents en force. Le clou de cette journée fut l’organisation d’un immense spectacle dans la grande salle de la Maison de la Culture. Le comité des fêtes y a programmé des artistes qui se sont succédé sur scène devant des milliers de spectatrices. Ainsi, Lyes Ksentini, Wissam et Mohamed Benchikh se sont surpassés devant une foule enjouée. Il y avait environ trois fois plus de monde que la capacité d’accueil réelle de la Maison de la culture. Il était inconcevable de refuser du monde, en ce jour de fête. Malek Bouchebah, le président du comité des fêtes nous a confié sa satisfaction devant la réussite de cette fête, au vu de la joie exprimée par le public. Ce fut par ailleurs l’occasion de rappeler combien Béjaïa a besoin de salles de spectacle plus grandes pour pouvoir accueillir un public avide de culture et d’animation, dans cette wilaya riche en traditions et patrimoine culturel et historique.